Nilgiri

L Inde c est grand ! mon trajet a filé comme le temps , en bus et en train , de Bombay l agglomération aux 25 millions de peoples , un tiers de la France , vers le Sud jusque l ile de Kochin , en traversant les montagnes et les forets d un état a un autre . Maharashtra , Goa , Karnataka , Tamil Nadu et Kérala . A Oothy , une petite ville en altitude j ai pris mon ticket pour le fameux Nilgiri Mountain Railway , un train pas comme les autres .

Nilgiri 13

 

" A l hotel Maleck une petite chambre a l étage me convient parfaitement pour le week end . J enfile une petite laine . Je fais un tour du bled en sillonnant les ruelles étroites , le marché , j achete un peu de thé et de café . Les deux cent grammes de thé quarante roupies et le café cinquante . Je me rancarde a la gare sur les horaires du fameux train . Je mange au resto cantine de l hotel , la déco est sobre mais le petit pere qui me sert est sympa . Je trouve des gateaux secs et du chocolat dans une boutique au coin d une rue , histoire de grignoter aux heures creuses . Le départ est prévu a quatorze heures ce dimanche , je boucle mon sac et attend a la gare , je discute avec des canadiens , la file d attente se remplit et le train arrive . Tout le monde grimpe a l intérieur sous l ordre du chef de gare . Il me fait monter dans un wagon en me disant de me mettre a coté de la fenetre , la vue y est meilleure . Cool , ça me rappelle le fameux train des Andes . Le haut du parcours traverse des plantations de thé dans un paysage de grandes vallées dominées de pics montagneux . Des villages sont étalés dans le décor . La voie ferrée contourne l ensemble avant de descendre vers Coonor . Arret a la gare . Plein de monde prend des photos , meme les personnes qui regardent passer le train , c est vrai que le site grandiose est classé . Puis la descente se poursuit d abord au milieu de cultures de thé taillées et posées comme des nappes vertes claires au flanc des montagnes et des vallons . La vue sur les contreforts du massif du Nilgiri est a l attention de tous , chacun se penche pour faire des photos , je prend les jeunes qui sont en face de moi et qui m ont demandé tout a l heure : combien tu mesures ? . Le trajet continue a travers la foret , sur des ponts au dessus du vide , tout en descente , des torrents s ébrouent entre des rochers , le regard se perd dans les ravins ou s accroche aux aiguilles rocheuses , les teintes de vert déclinent au fil de l apres midi , les couleurs jaunissent peu a peu . Le train arrete dix minutes a une petite station envahie de macaques . J ai rangé l appareil photo quand il arrive au coucher de soleil , dans une nuée d hirondelles , a Mettupalayam , terminus . Je traverse les rues jusqu a l arret de bus local , il y a une cohue dingue dans la zone poussiéreuse , des bus se suivent et s en vont . Ou est celui que je dois prendre ? "